samedi 10 novembre 2018

Des barbares en avril !

En avril 2019, mon roman Le Chant mortel du soleil paraîtra aux éditions Albin Michel. Il s'agira d'une fantasy brute. Avec des dieux et des hommes, des esclaves et des maîtres, des sorciers et des barbares (surtout des barbares...)

Le tout sous une couverture de Guillaume Sorel (himself !)

Le pitch :

Il s’appelle Araatan, il est le Grand Qsar. On le surnomme la Montagne car il est haut comme deux hommes, large comme un auroch. Le destin de ce géant est de mener son peuple de cavaliers sur la route de la Toute Fin : achever l’extermination totale des dieux. Une seule divinité a survécu à leur déicide  : celle de la cité d’Ishroun. Pour abattre les murailles d’Ishroun et éteindre le culte de la Première Flamme, Araatan se donne un an.
Elle s’appelle Kosum. Née esclave, elle était la meilleure dresseuse de chevaux des plaines. Pour avoir tenté de castrer le fils de son maître, elles a été enchaînée nue à une tour pleine de morts. Alors qu’elle attend résignée le baiser mortel du gel, quatre cavaliers la délivrent. Ces hommes durs retournent auprès du Grand Qsar. Kosum, qui croyait mettre un pied dans la guerre, va entamer un tout autre voyage.